10 minutes de lecture

Sommaire

Estimez votre éligibilité pour une installation solaire en autoconsommation

stockage physique
L’autoconsommation solaire est de plus en plus prisée, mais que faire du surplus d’électricité produit par vos panneaux solaires ? La réponse réside dans deux solutions distinctes : le stockage virtuel et les batteries physiques. Dans cet article, nous explorons en détail ces deux approches, mettant en lumière leurs fonctionnements respectifs, leurs avantages, inconvénients, et examinant les conditions pour souscrire à une offre de batterie virtuelle. En 2024, la question cruciale est la suivante : faut-il investir dans une batterie physique ou opter pour la simplicité d’une batterie virtuelle ?

Comprendre les bases : Stockage virtuel et stockage solaire

Batterie virtuelle

Les batteries virtuelles représentent une évolution dans le stockage d’énergie solaire. À la différence des batteries physiques, aucune installation matérielle n’est requise chez vous. Le surplus d’électricité est injecté virtuellement sur le réseau public, consommé par vos voisins, et la quantité injectée s’accumule sous forme de crédit. Lorsque vous avez besoin d’électricité, vous utilisez ce crédit (facturé au KWH ou en forfait). Le distributeur d’électricité gère le compte de stockage, éliminant le besoin de surveillance de la charge de votre batterie virtuelle.

Le stockage virtuel d’électricité se caractérise donc par donner l’excédent d’électricité au fournisseur et à le récupérer ultérieurement. 

Aux États-Unis ou en Belgique, le système de “net metering” permet aux producteurs d’énergie de donner l’excédent au fournisseur et de le récupérer plus tard. Cependant, en France, cette pratique est soumise à des taxes et des frais de réseau, rendant son intérêt financier plus limité voir peu intéressant.

Stockage solaire physique

Le stockage solaire, d’autre part, repose sur des batteries physiques, captant et stockant l’énergie solaire produite par des panneaux photovoltaïques. Ces systèmes permettent aux utilisateurs de stocker l’énergie produite et consommer l’électricité générée localement, plus tard. Cela réduit ainsi la dépendance au réseau et offrant une solution de stockage réelle.

Les batteries de stockage solaire, telles que les batteries lithium-ion, stockent physiquement l’électricité produite par les panneaux solaires. Cette technologie est bien établie, offrant une solution fiable pour l’autoconsommation et la réserve d’énergie en cas de besoin surtout couplé à un gestionnaire énergétique de type Comwatt.

stockage virtuel électricité

Avantages de la batterie de stockage

Les avantages de la batterie de stockage solaire sont nombreux et vous pouvez les consulter en détail dans cet article qui recense également les meilleures batteries de stockage solaire du moment. Les 3 principaux avantages de cette solution de stockage sont :

  • Indépendance énergétique : Les batteries de stockage solaire permettent aux propriétaires de systèmes solaires d’être largement indépendants du réseau électrique conventionnel.
  • Réserve d’énergie fiable : En cas de coupure de courant ou de périodes sans soleil, la batterie de stockage solaire assure un approvisionnement continu (option Offgrid)
  • Rentabilité à long terme : Bien que nécessitant un investissement initial, la batterie de stockage solaire peut être rentable sur le long terme grâce aux économies générées par l’autoconsommation.

Stockage virtuel : une opportunité de baisse de facture ?

Fonctionnement des batteries virtuelles

Les batteries virtuelles fonctionnent de manière dématérialisée. Le surplus d’électricité est injecté directement sur le réseau public, puis consommé par vos voisins. Cette quantité injectée est comptabilisée et accumulée sous forme de crédit. Lorsque vous en avez besoin, le soir ou la nuit, vous utilisez ce crédit virtuel.

batterie virtuelle

Les Avantages de la batterie virtuelle

L’un des principaux avantage de la batterie virtuelle est son côté “illimité”.  Les batteries traditionnelles présentent une capacité de stockage définie, signifiant que tout excédent énergétique au-delà de cette capacité est directement redirigée vers le réseau électrique. À l’inverse, les batteries virtuelles offrent une capacité de stockage illimitée (tarif en fonction de besoins et de la quantité stocker), permettant de conserver l’ensemble de l’excédent énergétique généré par vos installations solaires. Cependant, il est à noter que certaines limites de stockage peuvent être imposées par les prestataires de batteries virtuelles.

Lorsque la capacité maximale est atteinte et que la production d’électricité se poursuit, l’excédent est alors injecté sur le réseau sans compensation financière, contrairement à ce qui se passe avec une batterie physique, où l’électricité excédentaire est vendue à un tarif de 0,13 € par kWh.

Ensuite, la batterie virtuelle présente d’autres avantages, comme : 

  • Simplicité d’Installation : Aucun travail d’installation ni d’entretien n’est requis, éliminant les tracas associés aux batteries physiques.
  • Optimisation de l’autoconsommation : Les batteries virtuelles, tout comme les physiques, favorisent un taux élevé d’autoconsommation, permettant des économies substantielles sur la facture d’électricité. Mais elles génèrent souvent un cout supérieur entre abonnement ou achat de la batterie.
  • Durée de vie prolongée : Contrairement aux batteries physiques, la durée de vie des batteries virtuelles est essentiellement illimitée tant que le réseau électrique fonctionne, que le prestataire  continu son offre et/ou que vous payez les coûts d’abonnement.
  • Investissement limité : En 2024, l’installation d’une batterie physique représente un investissement conséquent, tandis que les batteries virtuelles n’entraînent pas de frais d’équipement.

Les inconvénients des batteries virtuelles

L’inconvénient principal de ce type de stockage est que l’électricité que vous avez produit puis stocké virtuellement ne sera pas “gratuit” quand vous aurez besoin de la consommer le soir. Et oui ! Le stockage virtuel est soumis à des taxes d’acheminement, représentant environ 0,10 €/kWh, et des coûts d’abonnement auprès du fournisseur de la batterie virtuelle. Les coûts de transport et de distribution sont répercutés sur le consommateur final sur sa facture. La CTA est à hauteur de 27,04 % de la part fixe hors taxes du TURPE.

Il faut savoir que si vous optez pour la batterie virtuelle, vous êtes liés à votre fournisseur d’énergie pendant toute la durée du contrat, sans la possibilité de basculer ensuite sur un contrat de revente de surplus. Ce qui implique que si votre fournisseur ferme pour X ou Y raisons ou augmente le prix de l’électricité, vous serez bloqués.

Et si, vous changez par la suite de fournisseur, impossible de revendre votre surplus et donc de revenir sur un tarif de revente auprès d’EDF OA. Vous serez donc en autoconsommation avec votre surplus qui sera remis sur le réseau gratuitement.

Avec un prix de rachat actuel de 13 centimes d’euro par kWh fixé pour deux décennies qui et révisé en fonction du tarif CRE, cette somme semble modeste, surtout au regard des projections qui estiment le coût du kWh à 30 centimes d’euro d’ici 2030, avec une tendance à la hausse par la suite. Il faut aussi savoir que les options de fournisseurs de batteries virtuelles en France sont limitées, ce qui peut entraîner des tarifs moins avantageux par rapport aux fournisseurs historiques.

Prenons un exemple : En décembre 2021, Urban Solar Energy annonçait à ses clients que le prix du kilowattheure allait, à minima, doubler à compter du 1er janvier 2022. De ce fait, découlerait une augmentation de 50% du prix de la facture. Les clients avaient bien entendu la possibilité d’opérer à un changement d’opérateur. Mais comme nous l’avons vu au-dessus, tout changement entrainant la rupture du contrat de batterie virtuelle et donc l’impossibilité ensuite de revendre le surplus auprès d’un autre fournisseur. 

En choisissant le stockage virtuel, vous renoncez à la prime à l’autoconsommation photovoltaïque. Par conséquent, la prime à l’autoconsommation ne sera pas un avantage financier pour vous dans votre projet solaire, soit en manque un gagné de par exemple 1 110€ TTC pour une installation de 3kWc.

En cas de coupure de courant, même équipé d’une batterie virtuelle, votre maison ne sera pas alimentée, car une installation solaire classique nécessite une connexion au réseau pour fonctionner. Ce qui peut être le cas avec des batteries de stockage physique composées d’un Backup.

possessed photography znCLdh5 Srk unsplash – grande taille

Quel fournisseur propose le stockage virtuel rentable ?

Plusieurs fournisseurs proposent des solutions de stockage virtuel en 2024, chacun avec ses propres tarifs et conditions. MyLight Systems, Urban Solar Energy, JPME, entre autres, offrent des batteries virtuelles avec des avantages uniques. Il est crucial de comparer les tarifs, les limites de stockage, et les conditions contractuelles pour choisir la meilleure option.

Stockage virtuel électricité : Les critères à vérifier

Pour choisir la meilleure offre de batterie virtuelle, plusieurs critères doivent être pris en compte, notamment la capacité de stockage, le tarif de la taxe d’acheminement, le prix de l’abonnement, et la durée du contrat. Une évaluation minutieuse de ces aspects garantira une solution adaptée à vos besoins spécifiques.

anton dmitriev kBKOaghy8mU unsplash – grande taille

Tableau Comparatif : Stockage virtuelle vs. Batterie physique

Critères Batterie Physique Batterie Virtuelle
Coût initial Élevé, nécessite l’achat d’onduleur hybride et de batterie Nécessite aussi l’achat dune box type MyLight ( environ 1200€) et des frais d’ouverture de dossier (environ 500 €) chez Urban Solar Energy ou JPME
Maintenance et durée de vie Nécessite main-d’œuvre et entretien, garantie ~10 ans Aucune maintenance, durée de vie illimitée
Capacité de stockage Capacité limitée en fonction de la capacité de stockage de la batterie Infinie pour la plupart des fournisseurs
Changement de fournisseur d’électricité Possible avec tous Lié par un contrat de vente avec le fournisseur d’énergie : pas de possibilité de revenir sur un tarif de revente auprès d’EDF OA
Aide financière de l’État Éligible à la prime à l’autoconsommation Non éligible à la prime à l’autoconsommation, ni à la revente de surplus
Taxes sur l’électricité stockée Pas de taxes spécifiques pour l’électricité stockée Taxes applicables sur l’électricité transitant par le réseau : taxe de transport et de distribution
Protection contre les coupures de courant Fournis une alimentation en cas de coupure de courant avec un Backup Ne fournis pas d’alimentation en cas de coupure de courant
Revente de surplus  Possible à hauteur de 0,13€ / kWh en 2024 Impossible

Stockage virtuel : opportunité pour 2024 ?

En conclusion, l’option de la batterie virtuelle apparaît attrayante uniquement dans des situations exceptionnelles où la revente du surplus au réseau public est pratiquement impossible, ce qui représente une occurrence rare, estimée à seulement 1% des cas. Pour la grande majorité des projets, notamment les particuliers, soit 99%, Sunvolt ne recommande pas le recours au stockage virtuel, moins qu’il ne s’agisse d’une entreprise.

Aujourd’hui, pour les particuliers, il est clairement plus rentable d’être sur une installation solaire en autoconsommation avec une batterie de stockage physique couplée avec un gestionnaire d’énergie comme Comwatt. Ce “combo gagnant” permet de maximiser le stockage de votre batterie pour autoconsommer au maximum l’électricité produite. 

Cette recommandation s’explique par le fait que le stockage virtuel peut présenter un avantage financier pour les entreprises à forte consommation électrique, bénéficiant de coûts réduits en termes de transport et de taxes. Toutefois, pour les particuliers, cette option s’avère peu rentable. Il est crucial de noter que le choix du stockage virtuel est irréversible, entraînant une perte permanente des avantages tels que la prime à l’investissement et la revente du surplus pour les particuliers qui optent pour cette solution.

Votre devis gratuit en moins de 48h

Votre installation chez vous sous 2 mois*

Découvrez nos derniers guides